Pronostic groupe E coupe du monde

  • Tuesday, Aug 9, 2022

Après la constitution des poules, chaque nation connaît désormais son adversaire pour les trois premiers matchs de cette coupe du monde. Voici un tableau qui récapitule les sélections présentes dans le groupe E et les cotes attribuées à chacune de ces formations.

``````

Équipes

Cotes

 

Vainqueur de groupe

Qualification pour la phase à élimination directe

Allemagne

2,10

1,11

Espagne

1,90

1,08

Japon

12,00

4,00

Costa Rica

41,00

15,00

L’Allemagne part largement favorite dans cette poule et pourra sortir sans difficulté son épingle du jeu. Les facteurs pris en compte sont le collectif dont il dispose et les bonnes statistiques observées durant les derniers matchs. Pour en savoir plus, les éléments de réponse suivants vous donnent un pronostic sur le groupe E de la coupe du monde.

groupe e coupe du monde

Allemagne

Avec quatre coupes du monde à son actif, la Mannschaft est l’une des sélections les plus attendues pour cette édition. En effet, l’Allemagne a de quoi dominer ses adversaires afin de passer au cap suivant de la compétition. L’un de ses atouts est la force intergénérationnelle de son collectif qui regroupe des expérimentés et de nouveaux joueurs talentueux. C’est donc un mélange parfait capable de produire un jeu fluide, qui est d’ailleurs bien géré par Hansi Flick.

Le technicien allemand peut compter sur sa paire défensive Rudiger et Süle qui seront soutenus par Kimmich au milieu. L’incontournable Thomas Muller va animer le front de l’attaque en compagnie de Werner, Sané, Kai Havertz et Serge Gnabry. Des joueurs comme Gundogan, Goretzka, Jamal Musiala et le gardien Manuel Neuer viennent compléter cet effectif impressionnant.

Outre ce détail, il faut mettre en avant l’état de forme de l’équipe allemande qui a enchaîné les bonnes prestations. Sur les cinq derniers matchs disputés par cette formation, il n’y a aucune défaite, synonyme d’une dynamique plutôt positive. Sans oublier que sa première rencontre sera face à un outsider, de quoi bien débuter le tournoi.

Espagne

Champions du monde en 2010, les Espagnols vont devoir sortir le grand jeu afin de ravir la première place à l’Allemagne. La Roja débarque en forme dans cette compétition, car elle est actuellement en tête de son groupe pour la ligue des nations. Lors des cinq récentes rencontres qu’elle a jouées, elle a enregistré trois victoires contre deux nuls. Réputée pour son jeu tactique bien particulier (dominer en termes de possession de balle), cette formation peut compter sur un effectif compétent.

La nouvelle vague de joueurs conduite par Gavi, Pedri et Ansu Fati a déjà démontré la bonne connexion qu’il y a entre eux. Ces pépites espagnoles pourront s’appuyer sur l’expérience du haut niveau de certains cadres comme Sergio Busquets, César Azpilicueta et Koke. Sous la houlette de Luis Enrique, cette équipe peut donc être considérée comme un sérieux prétendant au titre.

D’ailleurs, elle arrive dans le tournoi avec une logique revancharde afin de mieux faire comparativement à l’édition passée. S’il faut le rappeler, l’Espagne a été éliminée dès les huitièmes de finale aux tirs au but par la Russie.

Japon

Pour de nombreux observateurs, le pays du soleil levant viendra probablement jouer les trouble-fêtes dans le groupe E. Le Japon qui en est à sa 7e participation peut tenter de créer l’exploit même si ses chances sont minimes. En termes d’effectif en présence, quelques joueurs de cette formation sont bien connus sur la scène internationale. Ils font office de meneurs de jeu à l’instar de :

    ```
  • Takumi Minamino (Liverpool),
  • Takefusa Kubo (Real Sociedad),
  • Maya Yoshida (Schalke 04).
  • ```

Les Japonais peuvent donc compter sur les qualités de ceux-ci pour déjouer les éventuels pronostics qui vont contre eux. En outre, sur les derniers matchs qu’ils ont joués, il y a eu trois victoires, une défaite et un nul. Toutefois, notez que les succès ont été enregistrés face à des équipes modestes (Ghana, Hong Kong, Corée du Sud). Il faudra donc en faire plus pour espérer tenir en échec des formations comme l’Espagne ou encore l’Allemagne.

Costa Rica

Il faut d’emblée souligner que le Costa Rica n’est pas du tout favori pour cette 22e édition de la coupe du monde. Même si ses dernières prestations sont assez reluisantes (quatre victoires en cinq matchs), il n’en demeure pas moins que c’est un outsider. Malgré la dynamique positive qu’elle affiche, l’équipe aura du mal à bien débuter le tournoi. S’il faut le rappeler, le Costa Rica jouera sa première rencontre contre l’Espagne qui, comme vu plus haut est un favori. Outre ce détail, sachez qu’en termes d’effectif, cette nation compte peu d’internationaux et donc, le niveau n’est pas élevé.

À part Keylor Navas (PSG) et Oscar Duarte (Levante), le reste du collectif n’est pas apte pour affronter des ténors. Néanmoins, le Costa Rica est réputé pour son jeu défensif assez rugueux et la solidarité des joueurs peut être un atout à exploiter. Il a cette capacité à adapter et à rehausser son niveau de jeu en fonction de son adversaire. C’est ce qui justifie d’ailleurs le fait qu’il enchaîne les schémas tactiques, tantôt le 4-4-2, soit le 4-2-3-1 ou le 5-4-1. L’imprévisible étant un paramètre à prendre en compte dans le football, les facteurs énoncés précédemment peuvent influencer l’issue de ce groupe.

Voici les autres groupes de la coupe du monde : Groupe A, Groupe B, Groupe C, Groupe D, Groupe F, Groupe G